Bibliothèque Numérique du Limousin - Trésors des bibliothèques du Limousin

La Bibliothèque numérique du Limousin est le volet patrimonial du portail

On y trouve des trésors d'intérêt national et des pièces intéressantes pour l'histoire régionale, conservées dans les bibliothèques du Limousin : manuscrits médiévaux, incunables, imprimés d'histoire locale, gravures, photographies...

Entre 1900 et 1924, Jean-Baptiste Boudeau, épicier à Saint-Priest-Taurion, parcourt en carriole ou à vélo les environs de Limoges, Ambazac, Saint-Léonard, Bessines, ... Il réalise des cartes postales de monuments, des photographie de mariage, des portraits à la demande. Il fixe également des événements exceptionnels (fêtes, accidents). Ses clichés témoignent de la vie quotidienne dans les campagnes, d'un monde en mutation, sans misérabilisme ni nostalgie..
En 2011, la Bfm de…


voir le document »
supplément de "Le Courrier du Centre". Hebdomadaire.
Le bas de page de la une stipule systématiquement "Visé par la Commission de contrôle de presse de Bellegarde (Ain)"

Collection particulière



voir le document »
Tous les auteurs limousins, historiens, écrivains, et illustrateurs de l'époque réunis pour présenter le Limousin dans une numéro exceptionnel d'une revue d'audience nationale "La Plume". Textes de G. Fourest, ( lisez le poème des "Gommeux du Limousin"), Louis de Nussac, Louis Guibert, René Fage, Eusèbe Bombal, Paul Verhac....

cote : MAG.P LIM B16197/42 (Bfm Limoges)


voir le document »
Peintre paysagiste, Jules Dupré est apparenté à l'école de Barbizon. Admirateur de Géricault, le Lorrain, Rembrandt, il décide très jeune de peindre en plein air. Il part pour cela en Angleterre, retrouver les ciels de Constable, voyage en Berry (où il a une liaison avec George sand), participe à l'Ecole de Crozant puis de Barbizon. Il peint principalement des paysages de campagne aux ciels tourmentés, mais aussi des marines. La facture de ses ciels lui vaut les félicitations de…

voir le document »
Né le 6 avril 1867 à Limoges, Georges Fourest suit des études de droit. Il se qualifie ensuite d’"avocat loin de la cour d’appel".A Paris, il fréquente les milieux littéraires symbolistes et décadents, collabore à plusieurs revues (La Connaissance, Le Décadent) et se rend célèbre avec La Négresse blonde (Messein, 1909, rééd. Corti 1986), préfacé par Willy, et placé sous le patronage de Rabelais. Georges Fourest fera encore paraître Contes pour les satyres (Messein, 1923,…

voir le document »
Peinture sur parchemin extrait du "Missale ad usum ecclesiae Lemovicense ". Dans les angles sont représentés les figurations symboliques des 4 Evangélistes.

D' après l'historien Samuel Gras (auteur d'une thèse en préparation sur "L’Enluminure dans la vallée de la Loire du temps de Jean Fouquet"), cette peinture, comme la Crucifixion extraite du même recueil (voir Bibliothèque numérique du Limousin) serait l'oeuvre d'un enlumineur-émailleur actif à Limoges à la fin du Moyen…


voir le document »
temp-thumb

Les nouveautés

La visite du vétérinaire
Sylvain Grateyrolle né à Gueret. Très attaché à la Creuse, Il est surtout connu pour ses paysages arides aux couleurs sombres, intenses et tristes. Mais il s'est fait d'abord connaître par la… | suite »
Salon de 1886 : Ambulance dans une ferme. Tableau de M. Sylvain Grateyrolle
Sylvain Grateyrolle né à Gueret. Très attaché à la Creuse, Il est surtout connu pour ses paysages arides aux couleurs sombres, intenses et tristes. Mais il s'est fait d'abord connaître par la… | suite »